MENU

NAVIGATION RAPIDE

IMMUNA Santé Plus

Qu'est-ce que IMMUNA Santé Plus ?

immunaIMMUNA Santé Plus (NPN 80043598) est un produit considéré comme "vaccin naturel" qui offre un moyen sécuritaire et efficace de profiter d'une bonne santé et d'un bien-être physique. IMMUNA Santé Plus a acquis son nom du mot "immunité" qui vient du latin immunitas signifiant "exempté de charge" et donc dans le cas de la santé, exempt de maladies.

Le système immunitaire assure la défense contre des pathogènes tels les virus, les bactéries, les parasites, etc. Les agents pathogènes mentionnés précédemment peuvent affaiblir le système immunitaire, mais ce ne sont pas les seuls. La pollution, les radicaux libres, une mauvaise alimentation, le stress, la fatigue, etc. sont tous des éléments qui risques d'affecter le système immunitaire de façon négative.

De façon générale, l'organisme est bien outillé pour faire face aux agresseurs immunitaires internes et externes. Lorsque les mécanismes de défense naturels sont profondément déséquilibrés, il est important d'intervenir et de tout mettre en oeuvre pour reconstruire et améliorer la résistance du système en vue de se défendre contre toute attaque et par le fait même maintenir un état de santé optimal.

La totalité de la bibliographie présentée dans ce document, démontre l'absence d'effets secondaires et supporte l'utilisation des composantes du produit, réalisant un effet combiné antibactérien, antivirale, antiinflammatoire et immunostimulant (stimulant la défense immunitaire).

IMMUNA Santé Plus peut être utilisé comme traitement de prévention (prophylactique) contre tous types de maladies virales et bactériennes afin de renforcer le système immunitaire et d'augmenter sa capacité de défense contre les agresseurs externes. Il peut aussi être utilisé comme produit curatif au début de la maladie seul, ou avec des antibiotiques.

Quel est l'avantage d'IMMUNA Santé Plus ?

Il s'est écoulé environ sept décennies depuis l'introduction des antibiotiques dans la thérapeutique et pendant ce temps, le domaine de la médication antimicrobienne s'est enrichi avec de nombreuses acquisitions. Mise à part des immenses bénéfices apportés par l'utilisation des antibiotiques, il y a une série d'aspects négatifs qui surviennent surtout à cause de la prescription irrationnelle des antibiotiques (ex C. Difficile).

L'antibiothérapie a été, et continue à représenter une révolution dans le monde de la médecine, mais l'expérience accumulée jusqu'à présent a démontré que la seule modalité de pouvoir continuer à bénéficier des vertus thérapeutiques des antibiotiques est l'utilisation compétente et rationnelle de ceux-ci.

À l'heure actuelle, le fait de considérer qu'il existe un médicament sans aucune toxicité est une absurdité pharmacologique, d'où la nécessité d'utiliser une thérapie alternative pour le traitement des infections bactériennes et virales. Dans ce contexte, nous avons décidé de faire appel à la thérapie alternative et nous avons donc formulé le produit IMMUNA Santé Plus.

Comment maximiser l'effet thérapeutique d'IMMUNA Santé Plus ?

Du à son effet antioxydant, une administration concomitante de Vitamine C, renforce l'action thérapeutique du produit. Dans le cadre d'une utilisation curative, une administration rigoureuse durant les cinq premiers jours assure une maximisation de l'effet thérapeutique.

Quels sont les principaux effets dans la prise du produit IMMUNA Santé Plus ?

Renforcement du système immunitaire et prévention de l'agrégation plaquettaire. Combat les sinusites, les pharyngites, les infections urinaires ainsi que l'infection mycosique, les rhumes, les grippes, les virus intestinaux et les infections virales et bactériennes. élimine les radicaux libres, IMMUNA Santé Plus est puissant antioxydant. Maîtrise les processus inflammatoires par son action antiinflammatoire.

Pourquoi et quand prendre IMMUNA Santé Plus ?

IMMUNA Santé Plus est un produit qui s'adresse à tous, sans égard de l'âge ou au sexe. L'administration du produit est recommandée pour une durée minimale de 10 jours. Ce produit peut être utilisé comme traitement de prévention (prophylactique) contre tous types de maladies virales et bactériennes afin de renforcer l'organisme et d'augmenter sa capacité de défense contre les agresseurs externes. Il peut aussi être utilisé comme produit curatif au début de la maladie, seul ou en association avec des antibiotiques. Dès que les premiers symptômes d'une infection virale ou bactérienne se font sentir, vous devriez prendre une dose d'IMMUNA Santé Plus.

Puis-je prendre IMMUNA Santé Plus même si j'ai l'estomac fragile ?

Oui. Selon les études actuelles, aucun effet négatif n'a été rapporté.

Est-ce qu'il y a des situations où je dois éviter de prendre IMMUNA Santé Plus ?

Non, excepté en cas de réaction allergique à une des composantes.

Quelles sont les intéractions avec les autres produits/médicaments ?

Il peut être administré seul ou en association avec les antibiotiques de synthèse. Théoriquement le produit peut interagir avec certains immunodépressifs (après le transplant d'organes) tel que : Azathiopirine, CellCept, Cyclosporine, Prograf, Rapamune et Zenapak, en diminuant leur effet.

Posologie recommandée du produit IMMUNA Santé Plus

Adulte : afin de renforcer l'organisme (prophylactique) prendre 1 à 2 capsules par jour. Pour un effet curatif, au début de la maladie prendre une dose d'attaque de 3 capsules 3 fois par jour pendant 3 jours, ensuite prendre 2 à 3 capsules 3 fois par jour pendant un minimum de 7 jours.

Enfant de 1 an et plus : prendre 1 à 2 capsules par jour pour 10 jours.

Précautions d'emploi du produit IMMUNA Santé Plus

Même si les études n'ont pas mis en évidence d'effets toxiques, nous ne recommandons pas l'administration du produit pour les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que pour les enfants de moins d'un an pour éviter l'étouffement.



Les composantes actives d'IMMUNA Santé Plus

Propolis - échinacée et N-Acetyl Cysteine

Le produit IMMUNA Santé Plus représente l'effet synergique obtenu en regroupant toutes les composantes décrites ci-dessous. Des études sur l'interaction des composantes ont été effectuées in vitro et nous avons remarqué une synergie et cela sans constater aucune inhibition réciproque des composantes.

L'utilisation du produit au cours des six dernières années nous a permis de prouver son efficacité (diminution des symptômes tels que : pharyngite, laryngite, fièvre, etc.). Sans avoir effectué des essais cliniques organisés, nos observations suite à des examens de laboratoire dans le cadre de bilans de santé annuelle, démontrent que dans le cadre d'une utilisation prolongée, le produit ne cause pas d'effets secondaires et que les paramètres biochimiques n'ont pas été altérés.

Explication des composantes actives et bibliographie

Propolis


propolisL'effet "antibiotique" de la propolis est présenté dans la monographie "Apiphytothérapie" de A. Greceanu et V. Enciu.

L'effet qui a été étudié en vitro sur un grand nombre de souches microbiennes tel que le staphylocoque aureus, la salmonella, le protéus pasteurella, listeria monocytogènes, B. Antracis, B. Cereus, Cl perfringens. Ilomiteanu et ses collaborateurs ont démontré l'effet antifongique de la propolis pour les souches suivantes : candida albicans, claudosporium.

Le mécanisme d'action antimicrobien de la propolis est assuré par ses fractions, l'acide p-oxi- et p-metoxibenzoic et le ac-pcummarinique (S.A. Papravko, in vol "Nouvelles recherches dans api-thérapie" 1976 p 158).

Le mécanisme d'action anti-inflammatoire est assuré par l'ester phénolique de l'acide caféique (caféique acide phenethyl ester), (Natarajan K, Singh S, Burke Tr Jr, et al, Proc, Natl, Acd Sci 1996,9090-9095).

A. Ravina, considère que les flavonoïdes accélèrent le processus de destruction des agents pathogènes en améliorant la capacité des macrophages à les neutraliser. La transformation des macrophages en antigènes est donc plus rapide et les lymphocytes -T peuvent intervenir avec plus d'efficacité. Selon A. Ravina, les flavonoïdes ont des effets anti-inflammatoires et immunostimulants.

Selon Bors et al, 1995, les dihyroflavonoides qui composent en majorité la propolis ont un effet synergique pour l'organisme humain et plus particulièrement celui de fixer la vitamine C. L'effet antibactérien avec un spectre large est présenté tout au long de l'article, "Recherches sur la propolis" du Dr Stefan Stangaciu. Dans son article, Dr Stangaciu soutient l'activité antimicrobienne de la propolis par ses composantes: pinocembrine, galangine, acide caféique, acide ferulique et l'activité antifongique par la présence des substances comme pinocembrine, pinobanskine, acide cafeique, ester benzylique, sakurantine et les pterosilibines.

Dans le même article, Dr Stangaciu soutient l'activité antivirale de la propolis par la présence de l'acide cafeique, du lutseoline et de la quercitine. Des chercheurs japonais ont démontré que les extraits de la propolis sont responsables de l'activation macrophagiques en activant les réponses immunitaires de l'organisme humain (Moryasu, et al 1993).

Dans l'article de la revue "Recent trends and important developments in propolis research" par Vassya Bankova, l'auteure démontre l'activité anti-inflamatoire, anti-bactérienne et anti-virale de la propolis peu importe son pays d'importation.

Les doses recommandées d'IMMUNA Santé Plus, contiennent la dose maximale recommandée de la propolis soit, 1200mg/jours. Tous les articles consultés ne montrent aucune toxicité ni effets secondaires. Il existe des articles qui recommandent des doses plus élevées, allant jusqu'à 3g x 3/jour, excepté les personnes allergiques. Il n'y a aucune interaction connue entre la propolis et toute autre plante ou médicament.

Les résultats d'un essai comparant l'efficacité de la propolis (3 % de propolis), à une pommade à l'acyclovir (médicament classique pour le traitement de l'herpès) et d'un placebo, auprès de 90 sujets, indiquent que la propolis est plus efficace que le placebo et le médicament pour guérir les lésions de l'herpès génital et en atténuer les symptômes (Vynograd N, Vynograd I, Sosnowski Z. "A comparative multi-centre study of the efficacy of propolis, acyclovir and placebo in the treatment of genital herpes" (HSV).Phytomedicine. 2000 Mar;7(1):1-6).

L'effet antioxydant de la propolis a été mis en évidence par S. Era dans l'étude "The influence of propolis ingestion on redox state of human serum albumin: a study of patient under severe oxidative stress". L'étude démontre que le niveau d'oxydation, lors d'une thérapie de radiation, a été atténué par l'absorption de suppléments de propolis, de plus, une augmentation graduelle de la valeur de HMA indique que les propriétés anti-oxydantes de la propolis peuvent augmenter la capacité totale des antioxydants chez un patient.

Échinacée

echinaceeTout comme le Propolis l'échinacée est efficace en tant qu'antivirale et antibactérien. Tous les tests cliniques ont prouvé ses effets immuno-modulatoires, anti-inflammatoire, antibactérien et antiviral. Les monographies sur échinacée précisent qu'un dosage aussi bas que 250 mg par jour produit un effet thérapeutique et n'était aucunement toxique pour les patients.

L'effet thérapeutique de l'échinacée est attribué à ses polysaccharides de poids moléculaire élevé. Le mécanisme d'action antimicrobien, antivirale et anti-inflammatoire est assuré par ses fractions polysaccharides qui augment l'activité des lymphocytes T qui, à leur tour, vont stimuler la phagocytose et de plusieurs façons : ils vont hausser l'activité des macrophages, produire l'interféron et augmenter le nombre de neutrophiles en circulation. Plusieurs types de protéines sanguines sont impliquées dans les réponses immunitaires comme : l'interféron, l'interleukine, qui augmente le nombre de lymphocytes B en circulation, et la properdine, qui est l'une des responsables de l'activation du complément.

L'échinacée stimule très efficacement le système immunitaire, antibiotique naturel, anti infectieux et anti-inflammatoire, avec la propolis elle empêche le développement des sinusites, laryngites, rhinites, rhynopharingie, prévienne des maladies hivernales, abcès dentaire et les maladies virales.

L'échinacée est à prendre en début d'hiver ou lorsque les personnes dans votre entourage commencent à développer des infections respiratoires diverses, et surtout si vous pensez que votre système immunitaire est affaibli par un déséquilibre des 4 piliers : sommeil, stress, sport et alimentation.

Les sources suivantes ont été utilisées pour la rédaction du matériel.

(1) Bergner P., "The Healing Power of Echinacea, Goldenseal, and Other Immune System Herbs", 22 mai 1997.

(2) Harvey Wickes Felter, M.D., " The Eclectic Materia Medica, Pharmacology and Therapeutics ", 1922

(3) Hudson JB. "Applications of the phytomedicine Echinacea purpurea (Purple Coneflower) in infectious diseases". J Biomed Biotechnol.2012;2012:769896. Epub 2011 Oct 26.

(4) Facino RM, Carini M, Aldini G, Marinello C, Arlandini E, Franzoi L, Colombo M, Pietta P, Mauri P. "Direct characterization of caffeoylesters with antihyaluronidase activity in crude extracts from Echinacea angustifolia roots by fast atom bombardment tandem mass spectrometry ".Farmaco. 1993 Oct;48(10):1447-61.


N-Acetyl Cysteine (NAC)

nacLe NAC est connu pour son rôle de régulateur du système immunitaire par la production de "cytokines" qui sont cruciales à limiter la production de TNF et diminuant ainsi les risques d'infections virales.

Le produit sert d'accélérateur sur la production de glutathion qui lui, agit comme un antioxydant important dans le système de défense contre les maladies pulmonaires. De plus, le NAC peut avoir un effet protecteur au niveau pulmonaire en réduisant la capacité de bactéries d'adhérer aux poumons. L'étude effectuée par S. De Flora*, C. Grassi**, L. Carati " Attenuation of influenza-like symptomatology and improvement of cell-mediated immunity with long-term N-acetylcysteine treatment" démontre une diminution significative des symptômes de l'influenza chez les patients qui ont reçu le traitement NAC contrairement aux patients qui ont reçu du placebo.

L'atténuation des symptômes d'influenza était importante dans la population principalement composée de gens plus âgés et de patients souffrant de maladies chroniques non-respiratoires. Ces résultats très positifs étaient particulièrement évidents pendant la période hivernale où les risques de transmission de maladies virales sont très élevés. De plus, la gravité des symptômes était grandement atténuée chez les patients ayant reçu le traitement NAC, leur convalescence au lit étant considérablement réduite.

Il est important de noter que 79% des patients recevant le placebo ont développé des maladies cliniques contre seulement 25% pour les patients ayant reçu le traitement NAC. Sans compter que le NAC a démontré avec succès qu'il pouvait prévenir de façon significative la plupart des symptômes reliés à l'influenza incluant les symptômes localisés dans le tract respiratoire, comme la "coryza", la "rhinorrhoea", le mal de gorge, "catarrh" et la toux et des symptômes généraux comme les maux de tête et la " myalgia-arthralgia".